yunnan yuanyang.jpg
 
 
 

Indo-népalais: culture, religion, langue

modifié le dimanche 26 juillet 2015

Ce groupe qui a imposé sa langue – le népali, de famille indo-européenne, dérivé du sanscrit – et sa culture hindoue à la majorité de la région des moyennes montagnes et  ils forment la classe dirigeante du Népal.

  • ·les Brahmanes, (ou Bahun) : les prêtres
  • ·les Chetri, déformation du terme sanscrit kshatriya désigne la classe des guerriers, dont une branche est constituée des Thakuri, issue de tribus du Rajasthan. Les Thakuris constituent un groupe à part mais influent au Népal. Leurs traditions culturelles sont très proches de celles des Chetris.
  • ·La caste intermédiaire des Baysia (ou Vaishyas) regroupe les commerçants et certains artisans. Elle est peu identifiée au Népal
  • ·Considéré comme impurs et intouchables, les Bishma Karmas rassemblent, des groupes d'artisans qui sont au plus bas de la hiérarchie sociale : Kami, Damai, Sarki.

Les castes professionnelles  Shudras, comme celle des Vaishyas, se distinguent assez peu de nos jours des hors castes, les Bishma Karmas (intouchables). Toutefois, les règles s'appliquant à l'alimentation et au don de l'eau demeurent rigoureusement observées.

pashupatinath - Katmandou

Les Indo-népalais partagent de nombreux traits communs avec les groupes de castes indiens, mais en diffèrent par l'importance qu'ils accordent au clan et aux relations de parenté. De nombreuses tâches rituelles accomplies par des castes spécialisées en Inde sont au Népal effectuées par les alliés ou les neveux utérins et c'est le clan qui surveille les affaires relatives à la caste.

Toutes les castes indo-népalaises sont endogames, c'est-à-dire qu'on ne peut choisir son conjoint à l'extérieur du groupe de caste ; les alliances inter-castes conduisent à une dégradation de la progéniture, voire à l'exil du couple lorsque les deux partenaires n'ont pas le droit d'échanger d'eau et de nourriture entre eux.

en savoir plus sur ...

Anthropologie / Ethnographie / Ethnologie

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socioreligieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles

L'anthropologie s'organise autour de deux grands types de travaux étroitement liés : d'une part, les travaux d’ethnographie, qui sont des enquêtes et observations de terrain (empiriques) concernant dans les détails et de façon isolée les peuples, cultures et sociétés humaines, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous la forme de monographies ; et d'autre part, les travaux d’ethnologie, dans lesquels sont étudié les peuples, cultures et sociétés humaines de façon comparée et sur la base de recherches (théoriques) au sein des publications ethnographiques, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous forme d'essais. (WiKi)

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie est la phase de généralisation théorique après comparaison

L’anthropologie et l'ethnologie s’assignent comme tâche de penser l’autre.

Sociétés (def)

  • Réunion d’humains vivant en groupe organisé.
  • Milieu humain caractérisé par ses institutions, ses lois, ses règles.

Les sociétés sont aussi des sous-ensembles de civilisations qui évoluent plus rapidement que ces dernières (société de consommation, société industrielle..)