yunnan yuanyang.jpg
 
 
 

Culte des ancètres

modifié le jeudi 2 février 2017

Les cultes des ancêtres sont des pratiques consistant à honorer, à vénérer ses ancêtres décédés (par une cérémonie ou d’une autre manière) en étant convaincu qu’ils peuvent aider les vivants ou leur causer du tort, et qu’il faut donc les apaiser.

tombe des ancêtres chez les Dong

Pour les sociétés à culte des ancêtres, ceux-ci sont des figures d’autorité associées à une organisation sociale clanique ou familiale perpétuée par des généalogies réelles ou mythiques. À l’origine, le culte des ancêtres était une pratique commune à toutes les religions souvent animistes sans implication de dieux.

Il faut distinguer culte des ancêtres et culte des morts. On peut honorer des morts sans qu’ils jouent un rôle auprès des vivants.

Abandonné sous sa forme primitive dans de nombreux endroits, ce type de culte subsiste en Chine, au Viêt Nam, en Corée du Sud, au Mexique, chez les peuples de langue austronésienne (Océanie, Madagascar). Ainsi la littérature orale polynésienne des Maoris parle d'ancêtres divinisés auxquels on rendait un culte (voir marae).  Tiki aux iles Marquises

Le « culte des ancêtres » est aussi présent dans les religions africaines, mais ne constitue pas l'essentiel de la pratique

Rubrique(s) : Animisme ,

en savoir plus sur ...

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.

Ethnies - (def.)

Groupement humain, uni selon des critères culturels variés : organisation familiale (appartenance à un clan), utiliser une langue commune, partager des pratiques religieuses, partager des modes de subsistance, répondre a des traits raciaux, habiter sur un territoire reconnu…

Il en aurait été recensé plus de 12 000 dans le monde.

femme de l'ethnie des Himba (Namibie)