ladakh  hemis.jpg
 
 
 

Géopolitique Indienne

modifié le mardi 14 février 2017

L’Inde veut que le monde reconnaisse son importance. Une admission comme membre permanent au Conseil de sécurité de l’ONU reste un objectif majeur de sa diplomatie. L’Inde comptera de plus en plus dans le monde, en raison de son poids démographique même si sur le plan économique elle restera encore loin derrière les USA et la Chine. Elle occupera néanmoins une place majeure dans les acteurs économiques mondiaux.

 jeunesse indienne

On ne peut comprendre l’Inde d’aujourd’hui sans se référer à son passé prestigieux qui imprègne l’élite du pays. Elle sera une grande nation parce qu’elle l’a déjà été. C’est écrit dans son destin.

L’Inde n’est pas encore une grande puissance, mais elle devient un acteur sur la scène mondiale. Le pays a changé son regard sur lui-même et son regard sur le monde. Le monde commence à changer sa vision de l’Inde.

Après deux décennies d’un développement sans précédent, l’Inde est entrée dans le groupe des dix premières économies mondiales (2013). Elle offre en Asie une alternative à l’hégémonie chinoise. Grâce à sa bonne image internationale, elle suscite l’adhésion de nombreux acteurs internationaux, dont les États-Unis. Elle s’affirme comme un acteur privilégié aux plans militaire – elle y investit annuellement 2,8 % de son produit intérieur brut (PIB) –

Les priorités 2016 de l’Inde sont la relance de la croissance et l’amélioration de la politique de voisinage.

en savoir plus sur ...

Sociétés (def)

  • Réunion d’humains vivant en groupe organisé.
  • Milieu humain caractérisé par ses institutions, ses lois, ses règles.

Les sociétés sont aussi des sous-ensembles de civilisations qui évoluent plus rapidement que ces dernières (société de consommation, société industrielle..)

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.