previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Les hautes vallée Himalayennes

modifié le samedi 11 juillet 2015

La région descend du plateau Tibétain par de hauts cols, jusqu’aux vallées supérieurs des rivières dévalant vers les régions  de moyenne montagne.

mustang (népal)

Le climat y est rude, en raison de la haute altitude et de la faiblesse des précipitations, arrêtées par les hauts sommets himalayens. Des hauts glaciers environnant, descendent des torrents souvent captés pour irriguer les champs pierreux. Surtout dans le nord-ouest, des lacs parsèment la bordure du plateau.

Lac tsomoriri-nomades

Le peuplement est peu important.  Les habitants d’origine tibétaine, vivent maigrement d’une agriculture qui ne subvient pas complètement à leurs besoins et doit être complétée par de l’élevage nomade et, mais de moins en moins, par du commerce caravanier (sel du plateau contre de mais par exemple).  

Ils furent sous la domination de nombreux petits royaumes débordant rarement très longtemps les quelques vallées autour de leur centre historique, comme le Ladakh, le Zanskar, le Gu ge, le Mustang, Le Sikkim,

en savoir plus sur ...

Géopolitique

Les analyses géopolitiques se basent les études des interactions entre le politique et le territoire, les rivalités ou les tensions qui trouvent leur origine ou leur développement sur le territoire, l’analyse des rapports de forces entre divers acteurs sur un espace plus ou moins défini.

Exemple parmi d'autres : Le développement de la culture industrielle du thé en Asie a eu des conséquences importantes dans les relations géopolitiques mondiales

 

La géopolitique, se doit d'utiliser l'ensemble des connaissances liées à la géographie (géographie physique, mais aussi la géographie humaine dans toutes ses composantes sociales, économiques, culturelles, sanitaires, les matières premières et les flux de ressources), mais aussi utiliser l'histoire, la science politique, etc. 

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.