korowai.jpg
 
 
 

Les Korowai

modifié le dimanche 26 juillet 2015

Les Korowai sont entre 2000 à 4000 chasseurs-cueilleurs éparpillés en clans de 10 à 20 individus dans de la forêt équatoriale de Nouvelle Guinée.  Ils construisent des maisons haut perchées dans les arbres, (de 10 à 40 m) pour se défendre des agressions et se protéger des dangers la foret.

Le terme Korowai (issue du nom malais Kolufo) se réfère plus à une communauté de langue, plutôt qu’a une ethnie. Ils font partie de la grande famille des Papous d’Indonésie. (Province de Papouasie)

la collecte des insectes en forêt est une occupation importante pour les femmes

 

Géographie

La région habitée par les Korowai s’étant entre deux rivières de l’arrière-pays du sud de la Papouasie, dans une zone marécageuse située entre la grande chaîne montagneuse de l’île et la mangrove qui borde la mer d’Arafura. Elle se suite dans le pays de Kouh, en amont de la rivière Becking, dans le département de Merauke.

les Korowai habitent une des région les plus isolées de la Nouvelle Guinée Les femmes confectionnent des nasses avec les feuilles de palmier Les Korowai comme la majorité des papous vivent nu

L’accès au territoire Korowai peux se faire soit en bateau et pirogue, en remontant les fleuves côtiers au-delà de la dernière petite ville de Sengo, soit en petit avion par quelques pistes dont les premières ont été réalisées sous le contrôle des pasteurs Hollandais comme à Yaniroma.

Récit du voyage chez les Korowai effectué en 2009 sur le site voyagesaventures.com

La région est  marécageuse et couverte de forêts équatoriales. De nombreux ruisseaux, étangs et rivières parsèment la zone. La pluie tombe en abondance (plus de 5m par an), et les rivières peuvent déborder largement lorsque la saison plus humide arrose la montagne proche.

Combien sont-ils ?

Selon des enquêtes menées par hélicoptère réalisée entre les années 1986 à 1990, la population de langue Korowai serait estimée à quatre mille personnes. En l’absence d’état civil ou d’enregistrement administratif, l’évaluation  se base par recoupement du nombre de clans (familles) connues des uns ou des autres. Elle est donc très imprécise. Certains clans habitant vers le nord-est, n’ayant pas encore été réellement identifiés.

 

 

Les enfants vivent avec leur mère jusqu’à leur puberté le filet est tissée de tige d'orchidées les enfants sont allaités trés longtemps

Le nombre de clans connus de nos hôtes, les Hanaï, est d’une trentaine en octobre 2009. Compte tenu de la dimension de la zone habité par les Korowai par rapport à celle connu des Hanai, on peut penser qu’une soixantaine d’autre clans habitent la foret plus au nord est.

La majorité de la  population vie dans la foret. Un tiers a rejoint les villages bâti par les missionnaires puis maintenant par le gouvernement indonésien pour les sédentariser.

en savoir plus sur ...

Ethnographie - (déf)

L’ethnographie est la science de l'anthropologie dont l'objet est l'étude descriptive et analytique, sur le terrain, des mœurs et des coutumes de populations déterminées. Cette étude était autrefois cantonnée aux populations dites alors « primitives ». 

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie

etude de la vie sociale de l'ethnie des Asmat en Papouasie indonésienne

Tribu

Agglomération de familles vivant dans la même région, ou se déplaçant ensemble, ayant un système politique commun, des croyances religieuses et une langue communes, et tirant primitivement leur origine d'une même souche.