ladakh  hemis.jpg
 
 
 

Sulawesi (iles Célèbes)

modifié le jeudi 28 janvier 2016

L’ile de Sulawesi (les Célèbes) au relief tourmenté, dessine une pieuvre entre les îles de la Sonde et les Philippines.

La superficie de 202 000km2, (presque la moitié de la France), en fait une des plus grandes îles de l’Indonésie peuplée que de 17 millions d’habitants.

Sulawesi est le nom indonésien moderne du mot « Célèbes » utilisé en occident. Ce nom signifie « trident de fer » (sula, du sanskrit trisula, « trident », l'un des attributs du dieu Shiva, et wesi ou besi, « fer »), à cause de la forme caractéristique de l'île, sorte de « K » dont la branche supérieure s'incurve vers l'est.

Les difficultés de communication entre les différentes branches de l’île ont maintenu une mosaïque de peuples forts différents. La branche sud-ouest abrite les peuples les plus entreprenants comme les Macassarais et les Bugis renommés pour leurs talents de navigateurs. Le Bajo, nomade de la mer, font partie également des peuples marins des cotes  Sulawesiennes. Dans la région montagneuse  se rencontrent les Toraja aux maisons si particulières en forme de bateau, et aux cérémonies funéraires hautes en couleurs accompagnées de nombreux sacrifices de buffles. Le nord de l’île est le domaine des Minahasa.

carte de Sulawesi (Célèbes) Indonésie

 

 

chantier de construction de Pinisi (Goelettes Indonésiennes)

Les Bugis et Macassarais sont majoritairement Musulmans, les Minahasa Chrétiens, les autres populations animistes, avec des rites pouvant être très rudimentaires comme chez les Wana ou très sophistiqués comme chez les Toraja.

Dans le centre est du pays dans le parc national de Morowali, que les quelques milliers de Wana (5000 ?)  vivent encore de chasse et de cueillette itinérante dans les forêts profondes et pratiquent encore des rituels chamaniques. 

en savoir plus sur ...

Ethnographie - (déf)

L’ethnographie est la science de l'anthropologie dont l'objet est l'étude descriptive et analytique, sur le terrain, des mœurs et des coutumes de populations déterminées. Cette étude était autrefois cantonnée aux populations dites alors « primitives ». 

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie

etude de la vie sociale de l'ethnie des Asmat en Papouasie indonésienne

Géopolitique

Les analyses géopolitiques se basent les études des interactions entre le politique et le territoire, les rivalités ou les tensions qui trouvent leur origine ou leur développement sur le territoire, l’analyse des rapports de forces entre divers acteurs sur un espace plus ou moins défini.

Exemple parmi d'autres : Le développement de la culture industrielle du thé en Asie a eu des conséquences importantes dans les relations géopolitiques mondiales

 

La géopolitique, se doit d'utiliser l'ensemble des connaissances liées à la géographie (géographie physique, mais aussi la géographie humaine dans toutes ses composantes sociales, économiques, culturelles, sanitaires, les matières premières et les flux de ressources), mais aussi utiliser l'histoire, la science politique, etc.