canton enfants.jpg
 
 
 

L'archipel des Moluques

modifié le dimanche 5 juillet 2015

Les Moluques surnommées les îles aux épices sont connues depuis l’antiquité pour les très recherchés clous de girofles, noix de muscade et en particulier son enveloppe le Macis. Elles furent à l’origine des échanges commerciaux qui ont fait de l’Asie du sud est un carrefour commercial et sont à l’origine de la colonisation européenne.

Les Moluques sont composés d’archipels très éparpillé entre Sulawesi (les Célèbes) et la Nouvelle Guinée, au nord de Timor. La superficie n’est que de 74 500 km2 étalée sur 1000km du nord au sud et 1200 km d’est en ouest. La densité de population n’est que d’une trentaine d’habitants au Km2, très inégalement répartie.

 Moluques - pres de Halmahera

Longtemps maintenue sous un contrôle stricte des Hollandais qui firent fortune grâce au commerce des épices, en interdisant tout accès à la région, et en ayant même déplacé ou exterminé des habitants de certaines iles, ils s’assurèrent l’exclusivité de la production, chassant sans ménagement quiconque cherchait à s’accaparer les graines ou les plants. Ce n’est qu’au déclin de la compagnie Hollandaise des Indes orientales (VOC), que les Anglais puis les Français purent rompre le monopole en emmenant des plants en Malaisie, a Ceylan et même jusqu’à Zanzibar et à l’île Maurice. Depuis les Moluques sont tombées dans l’oubli.

Avant la colonisation, le commerce très lucratif et concentré conduisit à une fragmentation des pouvoir entre les iles. Deux royaumes s’imposèrent jusqu’à l’arrivée des Portugais à Ternate et les espagnols à Tidore dans les Moluques du nord. Le partage du monde entre Portugais et Espagnol donna les Moluques aux Portugais, jusqu’à l’arrivée des Hollandais qui contrèrent les Anglais.

Ile de Sula - Moluques centrale

Principales iles de l'archipel :

Moluques du nord :

  • ·Halmahera
  • ·Tidore
  • ·Ternate
  • ·Sula
  • ·Bacan

Moluques du Sud

  • ·Ambon
  • ·Banda
  • ·Saparua
  • ·Seram

au Moluques - cascade en forêt à Sula

en savoir plus sur ...

Cultures - (déf.)

La culture est, dans un groupe ethnique ou une nation, l'ensemble de phénomènes matériels et idéologiques qui le ou la caractérise par opposition à un autre groupe. ex les Tibétains

Le terme culture concerne des  populations ayant des us et coutumes spécifiques, qu’elles soient ou non un sous ensemble d’une civilisation. Une culture c'est une civilisation qui n'a pas encore atteint sa maturité, son optimum, ni assuré sa croissance. 

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.