korowai.jpg
 
 
 

Les Mélanésiens

modifié le jeudi 30 juillet 2015

Le terme de peuple Mélanésien est utilisé improprement pour désigner les habitants des « iles noires » : la Mélanésie, en référence à la couleur de peau des populations.

La zone géographique et culturelle s’étend de l’est des Moluques à la Polynésie en passant par le nord de la nouvelle Guinée.  Les peuples sont d’origine Austronésienne ou Papou.

Mélanésien de Nouvelle Guinée ( Jayapura - nord Papouasie)

Au découpage historique Mélanésie/Micronésie/Polynésie les ethnologues préfèrent celle d’Océanie proche (en raison de la proximité des  îles) et d’Océanie éloignée (séparée par des distances plus importante)

La qualification d’ « îles noires » en référence à la couleur de peau des habitants, n’est plus un critère de différentiation ethnique acceptable. Dans certains archipels (Nouvelle Calédonie…) la culture locale est cependant appelée culture Mélanésienne et conserve une signification pour leur reconnaissance identitaire.

Le mot « mélanésien » n'a été conservé en linguistique que dans la seule expression "langues méso-mélanésiennes", qui désigne un sous-groupe de la branche océanienne des langues austronésiennes, parlées au nord de  Papouasie-Nouvelle-Guinée et dans les îles Salomon.

Mélanésienne des Raja Ampat - Cote nord ouest de Nouvelle Guinée

en savoir plus sur ...

Développement (humain)

Processus sociaux, créé par opérations volontaristes.

Les religions, les langues, le patrimoine culturel sont des éléménts participants au développement humain.

Le Développement humain en économie est un facteur du développement des sociétés. L'Indice de développement humain (IDH) permet de l'évaluer

L'indice de développement humain (IDH) est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. L'IDH se fonde sur trois critères : le PNB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation.

jeune filles de l'ethnie des Bajo en Indonésie en période de Ramadan

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.