korowai.jpg
 
 
 

Tai - culture et us et coutumes

modifié le mardi 23 juillet 2019

pagode du pays Dai sud Yunan

 

Les peuples Tai, originaires du Guangxi en Chine, ont commencé à se déplacer vers le sud-ouest au cours du premier millénaire de notre ère, pour s’étendre à l’ensemble de l’Asie du Sud-Est continentale.

Les peuples Tai sont très similaires entre eux sur les plans culturel et génétique et sont principalement identifiés par leur langue.

À la suite de trois siècles d’affrontement sanglants avec les Chinois, jusqu’au début du deuxième millénaire, les tribus de langue Tai ont migré vers le sud-ouest du continent en suivant les grands fleuves. Cultivateurs de riz irrigué, ils en exportèrent les techniques et organisations sociales collectives qu’elle impose.

Une des branches gagna l’Asie du Sud-Est. Ceux-là ont été influencés par les Khmers et les Mon déjà présent, et surtout par l’Inde bouddhiste.

Les Tai pratiquaient un type de gouvernance féodale fondamentalement différent de celui des Chinois centralisés, et particulièrement adapté à la formation d'État dans des environnements montagnards, ethniquement et linguistiquement diversifiés et centrés sur des vallées propices à la culture du riz humide.  La forme de société est très stratifiée.

Traditionnellement, ils habitaient dans des villages le long des fleuves et dans les plaines alluviales, mais aujourd'hui ils sont devenus en grande partie des résidents urbains.

en savoir plus sur ...

Géopolitique

Les analyses géopolitiques se basent les études des interactions entre le politique et le territoire, les rivalités ou les tensions qui trouvent leur origine ou leur développement sur le territoire, l’analyse des rapports de forces entre divers acteurs sur un espace plus ou moins défini.

Exemple parmi d'autres : Le développement de la culture industrielle du thé en Asie a eu des conséquences importantes dans les relations géopolitiques mondiales

 

La géopolitique, se doit d'utiliser l'ensemble des connaissances liées à la géographie (géographie physique, mais aussi la géographie humaine dans toutes ses composantes sociales, économiques, culturelles, sanitaires, les matières premières et les flux de ressources), mais aussi utiliser l'histoire, la science politique, etc. 

Anthropologie / Ethnographie / Ethnologie

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socioreligieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles

L'anthropologie s'organise autour de deux grands types de travaux étroitement liés : d'une part, les travaux d’ethnographie, qui sont des enquêtes et observations de terrain (empiriques) concernant dans les détails et de façon isolée les peuples, cultures et sociétés humaines, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous la forme de monographies ; et d'autre part, les travaux d’ethnologie, dans lesquels sont étudié les peuples, cultures et sociétés humaines de façon comparée et sur la base de recherches (théoriques) au sein des publications ethnographiques, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous forme d'essais. (WiKi)

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie est la phase de généralisation théorique après comparaison

L’anthropologie et l'ethnologie s’assignent comme tâche de penser l’autre.