ladakh  hemis.jpg
 
 
 

Grandes étapes de l'histoire persane

modifié le dimanche 17 septembre 2017

La civilisation persane figure parmi les plus anciennes de la planète.

Le 2500e anniversaire de la fondation de l’empire Acheménide, fut fêté avec faste à Persépolis par l’ex shah en 1971 et symbolisé à Téhéran par la construction de la tour Azidi.

 

L’Iran tire ses origines encore avant, vers le IIIe millénaire av. J.-C. des premiers royaumes installés au sud-est de la Mésopotamie, aux pieds des montagnes du Zagros. (Royaumes Elamite de Suse)

À la fin du -VIe siècle av. J.-C., se constitua le Premier Empire perse Achéménide issue de mouvement, de peuples indo-européens (Indo-iranien) depuis l’Asie centrale, vers l’Iran actuel.

À la fin du IVe siècle apr. J.-C., l’empire perse Sassanide issue du fractionnement des conquêtes d'Alexandre s’affronta à l’Empire romain.

Ce fûrent des siècles d'or pour la culture persane.

À partir de la deuxième moitié du VIIIe siècle, l’émergence de l’Islam s’accompagna d’une large conquête allant de la méditerranée occidentale à l’Inde et l’instauration du califat abbasside. L’Iran y fut soumis.

Dans la deuxième moitié du XVIe siècle, en parallèle à la fondation de l'Empire ottoman, l’Empire perse se reconstitua sous la dynastie Séfévide, avec pour capitale Ispahan.

Au XVIIIe siècle la dynastie des Kajar transféra la capitale à Téhéran et c’est de là que régnèrent aussi ensuite les Pahlavi.

Tags

en savoir plus sur ...

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.

Etat

L’Etat désigne la personne morale de droit public qui, sur le plan juridique, représente une collectivité, un peuple ou une nation, à l'intérieur ou à l'extérieur d'un territoire déterminé sur lequel elle exerce le pouvoir suprême, la souveraineté.

En Occident, l'Etat est la forme la plus élaborée de la vie commune d'une société humaine. Il exerce son pouvoir par le biais du gouvernement. L'Etat dispose d'un certain nombre de monopoles comme l'utilisation légitimée de la contrainte physique (pour faire respecter les lois), la collecte des impôts...

 

Poste, Marie, Ecole dans un village du massif central