previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Géographie de l'Asie du SE continentale

modifié le dimanche 19 juillet 2015

Les milieux naturels:

sud-est_asie

Le centre de la zone, montagneux, appelé « le triangle d'or », voit passer de grands fleuves descendus du plateau Tibétain ou de ses contreforts: la Salween, le Mékong, le fleuve rouge pour les plus importants.

Le nord de la zone correspond au sud est de la Chine (du Yunnan à Shanghai) partagé entre une région montagneuse à l'ouest (Yunnan, Guizhou), une des zones de collines et de plaines plus importante vers le nord est (Guangxu, Hunan, Jiangxi) et une frange maritime du Guangdong, Fujian, Zhejian)

Le sud, aux plaines plus importantes couvre le sud Vietnam, le sud Laos, le Cambodge, le sud de la Thaïlande, traversé du nord au sud par une chaine montagneuse

L'est recouvre la mosaïque Birmane centrée sur le bassin de l'Irrawady entouré de montagnes descendant des contreforts Himalayen et réparti entre les premières provinces du Bengale à l'ouest et la Thaïlande a l'est.

Le sud est asiatique continental , au relief, climat et biogéographie d’un espace unique lié a des vallées de directions Nord-Sud dont l’importance est tout autant physique que culturelle puisqu’elles permirent les migrations successives des populations actuelles de la péninsule.

 

Le climat et écosystème

asie_sud-est

La région est soumise à l’alternance des flux de mousson qui permettent des précipitations importantes. Aussi le sud-est asiatique constitue-t-il "la région du monde la plus riche en plantes utiles" ( Haudricourt, Hédin, 1943), avec sur la liste des culture originaires de l’aire en question: le taro, la grande igname, le bananier, la canne à sucre, l’arbre à pain, le millet et bien sûr le riz, l’importance primordiale des bois durs tropicaux, ainsi que l’abondance des bambous dont les usages sont prédominants dans les modes de vie des populations du sud-est asiatique

en savoir plus sur ...

Ethnographie - (déf)

L’ethnographie est la science de l'anthropologie dont l'objet est l'étude descriptive et analytique, sur le terrain, des mœurs et des coutumes de populations déterminées. Cette étude était autrefois cantonnée aux populations dites alors « primitives ». 

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie

etude de la vie sociale de l'ethnie des Asmat en Papouasie indonésienne

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.