yunnan yuanyang.jpg
 
 
 

Indo-européens

modifié le mardi 30 janvier 2018

Les Indo-européens sont un regroupement de peuples déjà présents depuis -3000 au sud de la Russie et ouest de Sibérie.

En sont issu, des peuples d'Eurasie : les Albanais, les Arméniens, les Baltes, les Celtes, les Germains, les Grecs, les Italiques, et les Slaves. En sont issus aussi les peuples iraniens (Iraniques), les Kurdes, les Tadjiks, et tous ceux du nord de l’Inde.

Les Celtes font parti du groupe des peuples Indo-européens

Ils furent les premiers à développer l’usage du cheval avec des attelages, avant même de le monter.

Leur origine se situerait de la région entre Tien Chan et Altaï. Ils migrèrent vers le sud à partir de -2300 jusque vers -1900, en dévastant tout sur leur passage, jusqu’à la civilisation de l’Indus, et se propagèrent aussi vers l'Ouest européen et le plateau iranien.

Ils donneront soit des nouveaux sédentaires par métissage avec des autochtones restants, comme les Indo-Aryens en Asie du Sud, soit toujours des nomades : les Scythes, Sarmates, Saces, voire des Iraniens.

L’idéologie sociale de ces peuples était originellement structurée autour de trois fonctions :

  • la « fonction sacrée » qui regroupe ceux qui prient, qui détiennent la connaissance (les prêtres, le clergé) ;
  • la « fonction militaire » qui regroupe ceux qui combattent, qui dominent militairement (les guerriers, la noblesse) ;
  • la « fonction productive » qui regroupe ceux qui travaillent, qui produisent les richesses (agriculteurs, artisans, commerçants, etc.).

Les religions des peuples descendants des Indo-Européens sont également structurées autour de ces trois fonctions comme celles des hindous.

Le groupe linguistique « Indo-Européen » est le nom donné à un ensemble de peuples locuteur d’une langue souche hypothétique. Y est regroupé un grand nombre de langues de parlées de l’Europe à l’Asie méridionale, classée en deux grandes sous-familles des langues indo-iraniennes et européennes.

en savoir plus sur ...

Anthropologie / Ethnographie / Ethnologie

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socioreligieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles

L'anthropologie s'organise autour de deux grands types de travaux étroitement liés : d'une part, les travaux d’ethnographie, qui sont des enquêtes et observations de terrain (empiriques) concernant dans les détails et de façon isolée les peuples, cultures et sociétés humaines, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous la forme de monographies ; et d'autre part, les travaux d’ethnologie, dans lesquels sont étudié les peuples, cultures et sociétés humaines de façon comparée et sur la base de recherches (théoriques) au sein des publications ethnographiques, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous forme d'essais. (WiKi)

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie est la phase de généralisation théorique après comparaison

L’anthropologie et l'ethnologie s’assignent comme tâche de penser l’autre.

Nations (défi.)

La nation est un « Ensemble de personnes vivant sur un territoire commun, conscient de son unité (historique, culturelle, etc.) et constituant une entité politique

parlement européen a Strasbourg