previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Les régions ethno-climatique de l'Afrique de l'Ouest

modifié le mercredi 27 mai 2020

Les différences de climats, basées sur les niveaux des précipitations, sont le critère le plus discriminant permettant de définir les grandes régions de l’Afrique de l’Ouest.

régions climatiques de l'Afrique de l'Ouest

Selon de larges bandes ouest-est et selon l'importance des précipitations s’étendent des zones :

  • Désertique au Nord (Saharien avec une pluviométrie annuelle < 200 mm),
  • Sahélien au centre (climat semi-aride chaud avec une pluviométrie annuelle comprise entre 200 mm et 600 mm),
  • Soudanien en allant vers le Sud (climat de savane à hiver sec et une pluviométrie annuelle comprise entre 600 mm et 1200 mm)
  • Guinéen dans la zone méridionale de la région (climat tropical humide ou de mousson à pluviométrie annuelle > 1200mm).
  • Guineo-Congolais pour les états côtiers au climat équatorial

Les deux grandes zones climato-ethniques sont habitées au Sahel par des populations d’éleveurs nomades et en Afrique de l’Ouest méridionale par des peuples de cultivateurs.

Du pont de vue du découpage des états hérités de la colonisation, la répartition est la suivante :

  • Le Sahel compte les grands pays enclavés (Mali, Burkina Faso, Niger, Tchad) confrontés à de nombreuses contraintes liées à cet enclavement. L’immensité de leurs territoires corrélée à une faible densité de peuplement est soumise à de fortes contraintes écologiques dues au réchauffement. Ils disposent cependant dans leur partie sud, des domaines agricoles aux potentialités remarquables et de fleuves importants.
  • Pourla partie méridionale, d’ouest en est, deux sous zones différentie les pays de la façade atlantique (Cap-Vert, Mauritanie, Sénégal, Gambie, Guinée, Guinée-Bissau, Sierra Leone et Liberia), des pays du golfe de Guinée autour du Nigeria (Côte d'Ivoire, Ghana, Togo, Bénin, Cameroun) fortement concentré sur une bande côtière de faible profondeur.

en savoir plus sur ...

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.

Sociétés (def)

  • Réunion d’humains vivant en groupe organisé.
  • Milieu humain caractérisé par ses institutions, ses lois, ses règles.

Les sociétés sont aussi des sous-ensembles de civilisations qui évoluent plus rapidement que ces dernières (société de consommation, société industrielle..)

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 62 invités et aucun membre en ligne