previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Les ressources agricoles et minières en Afrique de l’Ouest

modifié le lundi 22 février 2021

Le présent article sur l’exploitation des ressources agricoles et minières n’ambitionne pas de faire un tour d’horizon exhaustif d’un sujet complexe, mais juste de prendre note activités ayant des conséquences sur les changements de mode de vie des habitants.

Si l’Afrique de l’Ouest n’est pas la seule région du monde dépendante d’une économie pilotée par les multinationales occidentales, elle subit les contrecoups d’une globalisation qui a marginalisé les économies de certains pays africains. La situation générale en est le confinement des pays dans des statuts de producteurs, sans valeurs ajoutées.

 L’agro-industrie :

Depuis la colonisation, les occidentaux favorisèrent le développement de monocultures comme l’arachide, le café ou le cacao, utiles à leur consommation, ou a leurs besoins en matière première comme le coton. Les conséquences furent de déstructurer l’agriculture vivrière locale et engendrèrent des migrations de peuples vers les bassins de cultures.

Pour des pays essentiellement agricoles, la dépendance vis-à-vis de ces marchés internationaux conduit à des crises sociales qui s’ajoutent aux aléas climatiques des sécheresses de plus en plus importantes.

Aujourd’hui s’ajoute l’urbanisation grandissante des populations qui modifie les modes de consommation locaux. La réduction des espaces des terres dévolues aux cultures traditionnelles, morcelés par la multiplication des descendances, ou phagocytés par les cultures industrielles.

Les quatre secteurs agricoles qui ont le plus impacté les modes de vie sont le coton, l’arachide, le café et le cacao.

Le coton

Le cœur de la production cotonnière ouest-africaine est un vaste bassin réunissant le Mali, le Burkina Faso, Benin la Côte d'Ivoire et plus marginalement le Ghana et la Guinée. Bien que beaucoup moins importants, les bassins centrés sur le Nigeria et le Togo d’une part et sur le Tchad et le Cameroun d’autre part sont également significatifs.

collecte du coton au Benin

 

L’arachide

Le Nigeria est un des pays d’Afrique de l’Ouest, producteurs d’arachides, avec le Tchad. Le Sénégal ne vient, en ce début de XXIe siècle, qu'en 3e position.

Par le passé, le secteur de l'arachide a été le moteur du développement de l'économie sénégalaise. Dans les années 60, il a assuré jusqu'à 80% des exportations et fourni la majeure partie des revenus monétaires en milieu rural. Depuis le début des années 90, on assiste à une véritable crise de ce secteur.

Le café

La culture du café, essentiellement du robusta représente 6 à 8% du marche mondial. Elle se concentre essentiellement en Cote d’Ivoire (60%) mais aussi Cameroun, Guinée Togo Bénin, Liberia,

Le Cacao

Les plantations de Cacao sont anciennes, elles ont été introduites à la fin du XIXe siècle. Aujourd’hui elle est au cœur du « miracle » ivoirien avec environ 40% du marché mondial, suivi par la production du Ghana (20%)

Elle est concentrée au centre sud de Cote d’Ivoire et sud-ouest du Ghana

Le caoutchouc

Les multinationales des pneumatiques ont très tôt investi dans d’immenses plantations en Afrique de l’Ouest forestière.

La plus grande plantation d’hévéas de la, région appartient à Firestone, au Liberia.

la gomme arabique

Il reste quelques productions agricoles traditionnelles qui ont un développement mondial : La gomme arabique, il s’agit d’un exsudat de sève descendante solidifié, produit naturellement ou à la suite d’une incision sur le tronc et au pied d'arbres du genre Acacia. Elle est récoltée principalement en Afrique saharienne (Maghreb, Mali, Sénégal, Tchad, Égypte, Soudan, etc.). C’est un additif alimentaire internationalement utilisé.

 Les ressources minières et pétrolières :

Historiquement, depuis l’antiquité, c’est l’or qui fut à l’origine des exploitations minières au nord du Ghana et cote d’ivoire, mais aussi du sud-est du Mali. Le Ghana reste le plus gros producteur d’Afrique de l’Ouest.

La ressource extraite la plus importante est maintenant le pétrole avec le 1er producteur au Nigeria, suivi du Tchad dont la récente mise en exploitation (2002) commence à émerger au Sahel central. Le Ghana a rejoint le groupe des nouveaux pays producteurs. Un potentiel existe et commence à être exploité, en Cote d’Ivoire, au Niger et en Mauritanie. Au Mali où elle n’est pas exploitée faute d’infrastructures

Les minerais de fer, de bauxite et d’Uranium font l’objet d’une exploitation de plus en plus importante au fur et à mesure que des infrastructures permettent de les exporter. Les pays enclavés disposent d’un potentiel encore inexploré. Seul l’uranium du Niger est exploité de manière industrielle. La bauxite est largement extraite au Ghana ; le minerai de fer l’est essentiellement en Mauritanie et avec un potentiel important en Guinee

en savoir plus sur ...

Cultures - (déf.)

La culture est, dans un groupe ethnique ou une nation, l'ensemble de phénomènes matériels et idéologiques qui le ou la caractérise par opposition à un autre groupe. ex les Tibétains

Le terme culture concerne des  populations ayant des us et coutumes spécifiques, qu’elles soient ou non un sous ensemble d’une civilisation. Une culture c'est une civilisation qui n'a pas encore atteint sa maturité, son optimum, ni assuré sa croissance. 

Sociologie

Elle cherche à comprendre et à expliquer l'impact du social sur les représentations (façons de penser) et comportements (façons d'agir) humains. Ses objets de recherche sont très variés puisque les sociologues s'intéressent à la fois au travail, à la famille, aux médias, aux rapports de genre (hommes/femmes), aux religions, ethnicités, bref, à l'environnement humain.

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 98 invités et aucun membre en ligne