Les religions a Madagascar

modifié le vendredi 15 février 2019

La religion principale à Madagascar reste celle du culte des ancêtres et se perpétue surtout à l’occasion du retournement des morts chez plusieurs ethnies.

L’importance sociale et la taille des sépultures sont une des apparences les plus spectaculaires de l’expression religieuse.

tombeau malgache

Issue des croyances très anciennes, de nombreux lieux sacrés jalonnent le pays, comme des entassements de pierres, l’entreposage des morts dans des falaises ou cavernes. Ce n’est pas sans rappeler les pratiques analogues des Torajas de Sulawesi en Indonésie.

cercueil malgache sur un site sacré

sépulture fakalava - madagascar

 

À la suite d’échanges importants avec le Moyen-Orient, la religion musulmane est présente plus particulièrement dans la région nord-ouest (Majunga)

Majunga - mosquee

 

La colonisation a introduit les religions chrétiennes, aussi bien protestantes que chrétiennes.

cathédrale de malunga

Rubrique(s) : Madagascar , | Peuples animistes ,

en savoir plus sur ...

Sociétés (def)

  • Réunion d’humains vivant en groupe organisé.
  • Milieu humain caractérisé par ses institutions, ses lois, ses règles.

Les sociétés sont aussi des sous-ensembles de civilisations qui évoluent plus rapidement que ces dernières (société de consommation, société industrielle..)

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.