previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Qiang (ethnie)

modifié le mercredi 26 juin 2019

Qiang est un nom donné à divers groupes ethniques, durant différentes périodes de l’histoire chinoise. D’anciennes tribus nomades sont considérées comme les ancêtres, à la fois des Qiangs modernes et du peuple Tibétain

 cavalier du Kham

Les Qiang historiques ont quitté, au cours du 1er millénaire av. J.-C., le nord du plateau tibétain, pour s’étendre vers l'Est et rejoindre le peuple Han, et d’autres branches, vers le sud pour rejoindre les provinces du Yunnan et du Guizhou. Certains sont allés encore plus loin, en Birmanie, formant de nombreux groupes ethniques aux langues tibéto-birmanes.

Les Qiangs vivent aujourd’hui principalement dans des zones montagneuses et accidentées, du nord-ouest de la province du Sichuan.

Leur population se montait à 306 072 habitants au recensement de 2000, avant un grave séisme en 2008, dont l'épicentre se situait dans sur leur territoire.

La population Qiang d'aujourd'hui est plus réduire que par le passé pour ce peuple dont l'histoire remonte jusqu'à la dynastie Shan.

Les Hans se considèreraient comme les descendants des Qiang.

en savoir plus sur ...

Populations

nom collectif qui désigne l’ensemble des habitants d’un lieu géographique (pays, région, ville…) ex la population du Yunnan

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.