previous arrow
next arrow
Slider
 
 
 

Histoire d’un bouleversement géopolitique en Afrique de l'Ouest

modifié le dimanche 14 février 2021

Histoire d’un bouleversement géopolitique et origine des conflits actuels des régions sahéliennes,

L’ouest africain supporte les conséquences d’un bouleversement considérables des équilibres géopolitiques qui se sont opérés au cours des siècles passés et en particulier lors du basculement des flux économiques sud-nord à travers le Sahara, à ceux via le Sud, par les côtes méridionales.

jeunesse africaine

L’Ouest africain est un espace où les cultures, les modes de vie et l’organisation sociale suivent les contraintes imposées par la géographie climatique, et en particulier la pluviométrie très variable du désert absolu et à celle de la forêt tropicale dense, en passant par la savane.

Au Nord, les grands espaces sahariens sont faiblement peuplés, et sont les aires du grand nomadisme. Ce furent des espaces traversés par les caravanes qui, jusqu’à l’établissement du commerce maritime par les Européens, étaient l’apanage des grands navigateurs du désert que sont les Touaregs et les Maures ou les Toubous.

Sur la rive sud du Sahara, en zone sahélienne, se sont établi de grands royaumes et empires qui ont fructifié grâce au contrôle du commerce des marchandises et d’esclaves collectés dans les régions méridionales. Ce fut l’époque de l’établissement de villes stratégiques comme Gao, ou Tombouctou, véritables ports de départ et d’arrivée des caravanes, vaisseaux du désert. De grands empires se succédèrent comme l’empire du Mali des Mandingues, puis celui des Songhaï et plus à l’est celui des cités-États Haoussas et des califats du Borno Karen.

Les populations sédentaires habitant la savane plus au sud, vivaient pauvrement, soumises aux sécheresses qui conduisaient périodiquement les éleveurs du nord à venir détruire les cultures du sud. Ils étaient alors sous l’emprise des riches seigneurs régionaux exploitants entre autres, des mines d’or à leur profit.

Jusqu’à l’arrivée des Européens, les habitants des régions méridionales humide et difficilement pénétrable en raison de forets denses et aux cotes difficilement abordables, sans port ni rades accueillantes, sont restés en marge des courants politiques du Sahel. Ils vivaient en petites communautés séparées sans unité politique.

Avec l’arrivée des Européens, qui au début ne cherchaient que des escales sur la route des Indes, un commerce maritime s’établit et prospéra surtout à partir du XVIIe, par la mise en place de la traite négrière. Les populations côtières furent les premières touchées par cette nouvelle forme d’exportation d’esclaves, mais ils participèrent aussi à leur collecte par des razzias dans les tribus du sud Sahel. Le développement du commerce triangulaire entre Europe, Afrique de l’Ouest méridional et Amérique, a détourné une bonne partie du trafic commercial trans saharien, vers les escales du sud. Les royaumes et empires déclinèrent et les caravaniers trans sahariens virent leurs activités se réduire. Une tentative de prise de contrôle du commerce de l’or par les Berbères du Maroc participa aussi au déclin des empires centraux. Ne subsista et encore de nos jours, que le commerce du sel, et les trafics illicites entre sud et nord du Sahara aux mains de tribus touarègues, souvent en confis les unes avec les autres.

 

Le découpage administratif opéré par les administrations coloniales selon leurs conquêtes compartimenta la région en aires d’influences ne permettant pas aux habitants du sahel et du Sahara de retrouver un équilibre économique leur permettant de vivre. On est à l’origine des conflits actuels qui se sont accentués en raison de l’explosion démographique chez les populations sahéliennes et de l’augmentation des vagues de sécheresses. Elles ne bénéficient pas en plus, des retombées de l’exploitation des ressources naturelles sur leurs territoires, et elles restent dans une grande pauvreté endémique.

Aujourd’hui, la mondialisation a conduit au développement économique des échanges trans continentaux avec l’exportation des ressources naturelles contrôlées par des multinationales et les nouveaux pôles économiques du sud. L’établissement de puissances politiques nouvelles aux mains des peuples de la côte méridionale conduit à la domination du sud sur le nord, générant les conflits accentués par les différences de modes de vie et accentués par la désertification du nord.

Population du Sahel

en savoir plus sur ...

Civilisations - (déf.)

  « Ce que les hommes appellent civilisation c’est l’état actuel des mœurs et ce qu’ils appellent barbarie ce sont les états antérieurs » A.France.

 

« La civilisation ne peut se définir que par rapport à toutes les  sciences de l'homme (géographie, sociologie, économie, psychologie collective) en n’ignorant pas l’histoire »  F.Braudel

Pays (def.)

Un pays est un territoire habité, constituant une entité géographique et humaine. « Pays » est moins précis et plus neutre qu’ « État »

retrouvez nous sur

facebook

Recherche par aires géographiques

Recherche par civilisations

Recherche par familles de langues

Recherche par religions

Annuaire

qui est en ligne?

Nous avons 80 invités et aucun membre en ligne