yunnan yuanyang.jpg
 
 
 

Culte des ancètres

modifié le jeudi 2 février 2017

Les cultes des ancêtres sont des pratiques consistant à honorer, à vénérer ses ancêtres décédés (par une cérémonie ou d’une autre manière) en étant convaincu qu’ils peuvent aider les vivants ou leur causer du tort, et qu’il faut donc les apaiser.

tombe des ancêtres chez les Dong

Pour les sociétés à culte des ancêtres, ceux-ci sont des figures d’autorité associées à une organisation sociale clanique ou familiale perpétuée par des généalogies réelles ou mythiques. À l’origine, le culte des ancêtres était une pratique commune à toutes les religions souvent animistes sans implication de dieux.

Il faut distinguer culte des ancêtres et culte des morts. On peut honorer des morts sans qu’ils jouent un rôle auprès des vivants.

Abandonné sous sa forme primitive dans de nombreux endroits, ce type de culte subsiste en Chine, au Viêt Nam, en Corée du Sud, au Mexique, chez les peuples de langue austronésienne (Océanie, Madagascar). Ainsi la littérature orale polynésienne des Maoris parle d'ancêtres divinisés auxquels on rendait un culte (voir marae).  Tiki aux iles Marquises

Le « culte des ancêtres » est aussi présent dans les religions africaines, mais ne constitue pas l'essentiel de la pratique

Rubrique(s) : Animisme ,

en savoir plus sur ...

Ethnies - (def.)

Groupement humain, uni selon des critères culturels variés : organisation familiale (appartenance à un clan), utiliser une langue commune, partager des pratiques religieuses, partager des modes de subsistance, répondre a des traits raciaux, habiter sur un territoire reconnu…

Il en aurait été recensé plus de 12 000 dans le monde.

femme de l'ethnie des Himba (Namibie)

Anthropologie / Ethnographie / Ethnologie

L'anthropologie est la branche des sciences qui étudie l'être humain sous tous ses aspects, à la fois physiques (anatomiques, morphologiques et physiologiques, évolutifs) et culturels (socioreligieux, psychologiques, géographiques, etc.). Elle tend à définir l'humanité en faisant une synthèse des différentes sciences humaines et naturelles

L'anthropologie s'organise autour de deux grands types de travaux étroitement liés : d'une part, les travaux d’ethnographie, qui sont des enquêtes et observations de terrain (empiriques) concernant dans les détails et de façon isolée les peuples, cultures et sociétés humaines, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous la forme de monographies ; et d'autre part, les travaux d’ethnologie, dans lesquels sont étudié les peuples, cultures et sociétés humaines de façon comparée et sur la base de recherches (théoriques) au sein des publications ethnographiques, et dont les résultats sont le plus souvent publiés sous forme d'essais. (WiKi)

L’ethnographie est l’étape de collecte des données, l’ethnologie le stade des premières synthèses, l’anthropologie est la phase de généralisation théorique après comparaison

L’anthropologie et l'ethnologie s’assignent comme tâche de penser l’autre.