yunnan dai.jpg
 
 
 

Peuplement et ethnies du sud-est asiatique maritime

modifié le lundi 27 juillet 2015

Les peuples du sud-est asiatique maritime sont de souche Austronésienne. L'ethnie principale du sud-est asiatique maritime sont les Malais.

Il n'est pas possible ici de dresser une liste exhaustive des ethnies minoritaires de la région tant elles sont nombreuses. La myriade d'îles, le relief montagneux ou les forêts difficilement pénétrables en ont maintenu le cloisonnement. Elles se comptent encore par centaines. ( plus de 300 dans la seule Papouasie )

A partir de l'est de Flores, dans les îles de la sonde occidentale, apparaissent des métissages avec des peuples de type Mélanésiens.

enfant-1 

le peuplement

Le peuplement s’est fait en deux vagues. La première se serait déroulée de  -39 000 ans à – 60 000ans au moment de la glaciation. En provoquant un abaissement du niveau des mers elle a permis le passage des premiers hommes de la péninsule malaise, via les îles de la sonde, vers la Nouvelle Guinée et  l’Australie réunit à cette époque. Les descendants en sont les ethnies Papou et Aborigènes d’Australie.

L’homme de Flores, une autre branche humaine était peut-être déjà natif des îles de la sonde.

Une deuxième vague, est due aux peuples de souche Austronésienne et  aux talents de navigateur qui migrèrent d’îles en îles depuis Taïwan à partir de -3000  en descendant par les actuelles Philippines, Sulawesi, peupla vers l’ouest Java, Sumatra et la Malaisie, puis se propagèrent vers l’est en Océanie lointaine jusqu’en +1200, en contournant la Nouvelle Guinée. Des métissages avec les autochtones se produisirent. Les Mélanésiens en sont un exemple.

 

La dominante maritime de la région pourrait laisser à penser que les peuples sont essentiellement des marins, mais si la région compte dans ses population parmi les meilleurs et les plus anciens du monde, les Bugis ou les Bajo, la majorité sont des agriculteurs ne regardant la mer qu'avec crainte.

Danseurs de Savu (petites îles de la Sonde orientale)

Les peuples et ethnies sur ce site

Ne sont abordées ici que les ethnies que j'ai eu l'occasion de côtoyer comme les :

  • Les Javanais
  • Les Bataks du centre de Sumatra
  • Les Singapouriens (qui ne sont pas une ethnie en tant que tel, mais un mélange de Malais et de Chinois Han)
  • Les Balinais
  • Les Toraja et les Bugis des Célèbes
  • Les Moluquois rassemblant des ethnies éparpillées sur les nombreuses îles des Moluques
  • Les Bajo qui sont des nomades des mer
  • Les habitants de Sumba
  • Les habitants de Savou et Roti
  • Les habitants de Flores : les Ngada, les Ende, (mais l'île compte aussi des Mangarai, des Sika, des Lomaholot)
  • Les Timorais du Timor regroupant des ethnies à tendance Mélanésiennes.

en Papouasie :

  • les Asmats
  • Les Kamoro
  • Les Korowai
  • Les Yali
  • Les Dani

Pour avoir un aperçu plus complet il faudrait en ajouter beaucoup d'autre comme les ethnies des Philippines, les Penan de Bornéo ainsi que les Orang Asli de la péninsule malaise pour ne citer que celle autochtones de ces régions.

en savoir plus sur ...

Géopolitique

Les analyses géopolitiques se basent les études des interactions entre le politique et le territoire, les rivalités ou les tensions qui trouvent leur origine ou leur développement sur le territoire, l’analyse des rapports de forces entre divers acteurs sur un espace plus ou moins défini.

Exemple parmi d'autres : Le développement de la culture industrielle du thé en Asie a eu des conséquences importantes dans les relations géopolitiques mondiales

 

La géopolitique, se doit d'utiliser l'ensemble des connaissances liées à la géographie (géographie physique, mais aussi la géographie humaine dans toutes ses composantes sociales, économiques, culturelles, sanitaires, les matières premières et les flux de ressources), mais aussi utiliser l'histoire, la science politique, etc. 

Minorités (définition)

Une minorité se définie dans un contexte,  non de manière absolue. Elle peut être analysée par rapport à de la population d’une nation, d’une zone géographique, du point de vue des religions, des langues, de la culture ou de la race, de la couleur de peau, des liens de parenté…

L’appréciation en est variable selon le lieu et l’époque.

La supériorité du nombre est vue comme une hiérarchie, une supériorité de la majorité. Dans l’histoire il est peu d’exemple de minorités qui n’aient pas été marginalisées, persécutés, assimilés de force, voire physiquement éliminées.

La minorité ne l’est cependant pas toujours en nombre. Le colonisateur considéra souvent les indigènes comme des races inférieures.

La constitution des états nation moderne à souvent contribué à les révéler et à en aggraver le sort par rapport à la relative tolérance observée autrefois par les Empires. (Comme l’était les Ottomans ou les Austro-Hongrois par exemple)

La définition des  minorités dépend des stratégies de la minorité elle-même, soit par son rôle géopolitique, économique, culturel. (Les juifs, les Arméniens,Touareg…)

Une minorité est aussi une catégorie sociale définie par discrimination : les homosexuels, les femmes, les gens du voyage.