korowai.jpg
 
 
 

Peuplement et ethnies du sud-est asiatique maritime

modifié le lundi 27 juillet 2015

Les peuples du sud-est asiatique maritime sont de souche Austronésienne. L'ethnie principale du sud-est asiatique maritime sont les Malais.

Il n'est pas possible ici de dresser une liste exhaustive des ethnies minoritaires de la région tant elles sont nombreuses. La myriade d'îles, le relief montagneux ou les forêts difficilement pénétrables en ont maintenu le cloisonnement. Elles se comptent encore par centaines. ( plus de 300 dans la seule Papouasie )

A partir de l'est de Flores, dans les îles de la sonde occidentale, apparaissent des métissages avec des peuples de type Mélanésiens.

enfant-1 

le peuplement

Le peuplement s’est fait en deux vagues. La première se serait déroulée de  -39 000 ans à – 60 000ans au moment de la glaciation. En provoquant un abaissement du niveau des mers elle a permis le passage des premiers hommes de la péninsule malaise, via les îles de la sonde, vers la Nouvelle Guinée et  l’Australie réunit à cette époque. Les descendants en sont les ethnies Papou et Aborigènes d’Australie.

L’homme de Flores, une autre branche humaine était peut-être déjà natif des îles de la sonde.

Une deuxième vague, est due aux peuples de souche Austronésienne et  aux talents de navigateur qui migrèrent d’îles en îles depuis Taïwan à partir de -3000  en descendant par les actuelles Philippines, Sulawesi, peupla vers l’ouest Java, Sumatra et la Malaisie, puis se propagèrent vers l’est en Océanie lointaine jusqu’en +1200, en contournant la Nouvelle Guinée. Des métissages avec les autochtones se produisirent. Les Mélanésiens en sont un exemple.

 

La dominante maritime de la région pourrait laisser à penser que les peuples sont essentiellement des marins, mais si la région compte dans ses population parmi les meilleurs et les plus anciens du monde, les Bugis ou les Bajo, la majorité sont des agriculteurs ne regardant la mer qu'avec crainte.

Danseurs de Savu (petites îles de la Sonde orientale)

Les peuples et ethnies sur ce site

Ne sont abordées ici que les ethnies que j'ai eu l'occasion de côtoyer comme les :

  • Les Javanais
  • Les Bataks du centre de Sumatra
  • Les Singapouriens (qui ne sont pas une ethnie en tant que tel, mais un mélange de Malais et de Chinois Han)
  • Les Balinais
  • Les Toraja et les Bugis des Célèbes
  • Les Moluquois rassemblant des ethnies éparpillées sur les nombreuses îles des Moluques
  • Les Bajo qui sont des nomades des mer
  • Les habitants de Sumba
  • Les habitants de Savou et Roti
  • Les habitants de Flores : les Ngada, les Ende, (mais l'île compte aussi des Mangarai, des Sika, des Lomaholot)
  • Les Timorais du Timor regroupant des ethnies à tendance Mélanésiennes.

en Papouasie :

  • les Asmats
  • Les Kamoro
  • Les Korowai
  • Les Yali
  • Les Dani

Pour avoir un aperçu plus complet il faudrait en ajouter beaucoup d'autre comme les ethnies des Philippines, les Penan de Bornéo ainsi que les Orang Asli de la péninsule malaise pour ne citer que celle autochtones de ces régions.

en savoir plus sur ...

Développement (humain)

Processus sociaux, créé par opérations volontaristes.

Les religions, les langues, le patrimoine culturel sont des éléménts participants au développement humain.

Le Développement humain en économie est un facteur du développement des sociétés. L'Indice de développement humain (IDH) permet de l'évaluer

L'indice de développement humain (IDH) est un indice statistique composite, créé par le Programme des Nations Unies pour le Développement (PNUD) en 1990 pour évaluer le niveau de développement humain des pays du monde. L'IDH se fonde sur trois critères : le PNB par habitant, l'espérance de vie à la naissance et le niveau d'éducation.

jeune filles de l'ethnie des Bajo en Indonésie en période de Ramadan

Ethnologie

  L'ethnologie (ou anthropologie sociale et culturelle) est une science humaine qui relève de l'anthropologie, et dont l'objet est l'étude explicative et comparative de l'ensemble des caractères sociaux et culturels des groupes humains « les plus manifestes comme les moins avouées »

 

Fondements et objectifs de l’ethnologie

L'ethnologie s'inscrit dans le vaste paysage des sciences humaines. Elle s’appuie sur des études ethnographiques que réalisent les anthropologues.

Cette science récente, moins de deux cents ans, a son origine dans les découvertes des peuples consécutives à l'expansion coloniale des pays occidentaux. Il en est sorti une connotation impérialiste de ségrégation des populations entre civilisée et primitives. Schématiquement, les activités de la sociologie au sens large se répartissent entre l’Ethnographie qui concerne les ethnies primitives et la sociologie qui concerne les peuples « dits » civilisés

À la fin du XXe siècle, cette approche dévalorisante a évolué vers une décomposition où l’Ethnographie (ou anthropologie sociale) concerne une analyse qualitative de l'observation des peuples sur le terrain et la Sociologie concerne l'analyse quantitative basée sur une étude statistique et globale des populations

Les principaux aspects sociaux étudiés au cours des recherches ethnographiques concernent les relations de parenté, le rôle des ancêtres, la connaissance des langues et de la linguistique associée, et l’identification des groupes ethniques.